Malgré la situation sécuritaire du Burkina Faso, la détermination de ces femmes n’a pas changé.

Les cours continuent  dans le centre de l’association des femmes Nong taaba de Dingla ce jour. Les femmes de ce centre sont toujours motivés pour le cours d’ajami malgré la situation sécuritaire qui prévaut dans la zone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *